Chan Chan

Imagepour consulter la traduction de cette chanson, cliquez sur le lien suivant : Chan.

On ne présente pas Chan Chan, l’un des Son les plus connus du répertoire Cubain, et “hit” absolu de l’orchestre Buena Vista Social Club.

Composé en 1987 par Compay Segundo, ce texte assez récent est néanmoins profondément enraciné dans la culture et les traditions Santiaguera, tant par les noms les lieux qui y sont évoquées que par la référence à Chan Chan, un personnage mentionné dans une légende du XIXème siècle bien connue des habitants de la région, qui le décrit allant tamiser du sable sur la plage en compagnie de son amie Juanica.

Il est à peu près impossible, lorsque l’on se rend à Cuba, d’échapper, plusieurs fois par jour, à l’écoute de Chan Chan. Ce thème fait en effet partie du très petit nombre de chansons du répertoire cubain connues de la majorité des touristes, qui souhaitent l’entendre jouer sur place lors de leur séjour. Mais il est également très cher au cœur des cubains eux-mêmes. Dans une interview donnée peu de temps avant sa mort, Compay Segundo disait que lorsque les enfants le rencontraient dans les rues de son quartier à Santiago de Cuba, ils se mettaient spontanément à lui chanter le refrain de la chanson.

Je vous propose de réécouter Chan Chan dans l’interprétation de l’orchestre Buena Vista Social Club, tout en lisant ma traduction.

Fabrice Hatem

About Ahinama

Check Also

Como Fue

Cómo fue

Ecrit en 1953 par Ernesto Duarte Brito, ce beau boléro romantique tint une place éminente dans le répertoire de Beny Moré et de son grand orchestre. Il ensuite été repris par de très nombreux interprètes, dont Chucho Valdés, Ibrahim Ferrer et José Feliciano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *