Moliendo cafe

ImagePour consulter la traduction de cette chanson, cliquez sur le lien suivant : Cafe

Moliendo Café ne fait pas partie du répertoire de la chanson cubaine stricto sensu, puisqu’elle a été composé en 1958 par le guitariste vénézuélien Hugo Blanco.

Ce thème a cependant si fréquemment interprété par les orchestres de Son cubains que l’on peut considérer Cuba comme sa seconde patrie. C’est d’ailleurs à travers l’interprétation d’un groupe cubain, Los Velosos, que j’ai découvert cette œuvre il y a quelques années.

Je vous propose de l’écouter dans une version très “Salsa” de Ismael y Cortijo tout en lisant le texte de ma traduction.

Je vous suggère d’écouter également une très belle version instrumentale, interprétée à la guitare par le compositeur de l’œuvre, Hugo Blanco.

Fabrice Hatem

About Ahinama

Check Also

Como Fue

Cómo fue

Ecrit en 1953 par Ernesto Duarte Brito, ce beau boléro romantique tint une place éminente dans le répertoire de Beny Moré et de son grand orchestre. Il ensuite été repris par de très nombreux interprètes, dont Chucho Valdés, Ibrahim Ferrer et José Feliciano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *