Son al Son

ImagePour consulter une traduction de cette chanson, cliquez sur le lien suivant : sonalson.

Ce Son, écrit dans les années 1950 par César Portillo de La Luz, est à la fois un hymne à l’authentique musique populaire cubaine et une dénonciation de ses déformations commerciales.

Il ne faut cependant pas y voir un texte aux tonalités passéistes. Son auteur, en effet, fut également l’un des plus grands rénovateurs de la musique cubaine : au cours des années 1940 et 1950, il fut à l’origine d’un nouveau style, appelé “feeling”, qui rénova la Trova traditionnelle par l’invention de formes plus libres, l’enrichissement des rythmes et des harmonies, et l’incorporation d’influences venus du jazz et de la musique nord américaines.

Son Al Son fut interprété dès sa création par l’Orquesta Aragòn et figure toujours aujourd’hui à son répertoire. Je vous propose d’écouter cette œuvre interprétée par la voix de Cheo Feliciano, accompagné par l’Orquesta Aragón, tout en lisant ma traduction.

Fabrice Hatem

About Ahinama

Check Also

Como Fue

Cómo fue

Ecrit en 1953 par Ernesto Duarte Brito, ce beau boléro romantique tint une place éminente dans le répertoire de Beny Moré et de son grand orchestre. Il ensuite été repris par de très nombreux interprètes, dont Chucho Valdés, Ibrahim Ferrer et José Feliciano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *