Vamonos pa’l monte

ImagePour lire une traduction de ce texte, cliquez sur le lien suivant : Vamonos.

Composée et enregistré à New York en 1971 par Eddie Palmieri dans l’album éponyme, Vamonos pal’monte constitue un chaînon important dans l’évolution qui conduisit à l’invention du style Salsa à partir d’une réinterprétation des musiques populaires des Caraïbes.

Le texte fait par exemple constamment référence à ce fond culturel, comme en témoigne l’utilisation des termes “guarachar”, “vacilón”, ou encore “punto”. Quant à la musique, elle est calée sur la base rythmique traditionnelle du Son et de la Guajira.

Mais l’instrumentation est rénovée par rapport aux orchestres traditionnels, à travers notamment l’incorporation du piano et de l’orgue électriques, ainsi que par l’amplification de la section des cuivres (saxophones). Quant la structure même de l’œuvre, largement articulée sur un dialogue entre les deux claviers – piano et orgue – interprétés respectivement par Eddie Palmeri et son frère Charlie, elle présente un caractère profondément original.

Par cette dualité – invention de formes nouvelles, mais inspiration ancrée dans la tradition musicale – l’inspiration de Vamonos pa’l Monte apparaît très proche de celle d’un autre thème composé à la même époque par Johnny Pacheco : La esencia del guaguancó.

Je vous propose d’écouter Vamonos pa’l Monte dans l’interprétation d’Eddie Palmieri, tout en lisant ma traduction.

Fabrice Hatem

About Ahinama

Check Also

Como Fue

Cómo fue

Ecrit en 1953 par Ernesto Duarte Brito, ce beau boléro romantique tint une place éminente dans le répertoire de Beny Moré et de son grand orchestre. Il ensuite été repris par de très nombreux interprètes, dont Chucho Valdés, Ibrahim Ferrer et José Feliciano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *