Yo soy el punto cubano

ImagePour consulter une traduction de cette chanson, cliquez sur le lien suivant : yosoy.

Ecrite en 1947 par Celinia González et Reutilio Dominguez, cette chanson utilise les structures du punto cubain traditionnel : successions de strophes composées de vers de huit ou dix syllabes, accompagnement de guitare.

Comme beaucoup d’autres oeuvre du répertoire de Celinia González[1], elle exalte l’une des composantes du patrimoine culturel cubain – ici, le punto – et, à travers celui-ci, l’histoire toute entière du pays.

La simplicité de ses paroles et de sa musique, l’interprétation énergique de la chanteuse, son style populaire teinté d’un patriotisme sans complexe, expliquent sans doute le succès immédiat rencontrée par cette chanson dès sa création.

Je vous propose de l’écouter dans une interprétation assez “kitch” de Celina González, tout en lisant ma traduction.

Fabrice Hatem

About Ahinama

Check Also

Como Fue

Cómo fue

Ecrit en 1953 par Ernesto Duarte Brito, ce beau boléro romantique tint une place éminente dans le répertoire de Beny Moré et de son grand orchestre. Il ensuite été repris par de très nombreux interprètes, dont Chucho Valdés, Ibrahim Ferrer et José Feliciano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *