meta name="yandex-verification" content="0292335b6d29932d" />

Approfondir

Te dejo libre

ImageL'oeuvre

Cette chanson timba romantique a été enregistrée en 2000 par Manolito Simonet y su Trabuco dans l'album Para que baile Cuba, avec la voix de Sixto Llorente « El indio ».

Le texte décrit l'histoire assez classique d'un amour non partagé qui conduit l'amant malheureux à une rupture teintée de rancoeur.

 

Fabrice Hatem


 


Read More »

Te busco

ImageL'œuvre

Te Busco est une bachata composée par Victor Victor (Photo ci-contre). Celui-ci est généralement considéré comme l'un des musiciens qui contribuèrent à « réinventer » la bachata dominicaine et à l'imposer sur la scène internationale, la transformant en un phénomène de masse.

Cette chanson romantique décrit en de très belles formules le deuil d'un amant éploré, évoquant avec nostagie le souvenir de la femme disparue.

Poursuivant sa démarche d'exploration, de modernisation et de popularisation des rythmes caraïbes auprès du public nord-américain, la chanteuse Celia Cruz enregistra ce thème en 1993 dans l'album Azucar Negra.

Fabrice Hatem


Read More »

Sonero

ImageL'œuvre

Ce son a été écrit par le compositeur cubain Cheo Marquetti à la fin des années 1950. A cette époque, le son subissait la concurrence d'autres styles musicaux d'ailleurs en partie inspirés de lui, comme le Mambo ou le Cha cha cha. Face à ce péril, la chanson demande aux interprètes - notamment aux chanteurs - de rester fidèles au son et de ne pas l'abandonner pour des formes de musique nouvelles. Ce thème de la « défense du son » de retrouve dans de nombreuses autres chansons cubaines de la même époque, comme Son al son ou Mi son, mi son, mi son.

Quelques années plus tard, ce thème sera magnifiquement repris aux Etats-Unis par l'orchestre de Johnny Pacheco (voir photo ci-contre), avec la voix de Pete « Conde » Rodriguez, dans l'album La Perfecta Combinacion (1969). Cette interprétation à la sonorité envoûtante montre à quel point ces fondateurs du genre « salsa » alors en gestation étaient enracinés dans la musique traditionnelle des Caraïbes.

Fabrice Hatem

Read More »

Son de la Loma

Image Pour lire une traduction de ce texte, cliquez sur le lien suivant : Loma.

Ecrit en 1922, ce Son est né, comme beaucoup d'autres chansons de Miguel Matamoros, d'une anecdote personnelle. A la fin d'un concert donné dans un café de Santiago de Cuba, l'auteur était en train de travailler sur une nouvelle mélodie. Il vit alors arriver une mère de famille qui lui dit : "Ma fille est folle de vos chansons et voudrait savoir d'où vous venez. Je lui ai dit :"ils viennent de la Loma[1]". Et depuis, elle me répète sans arrêt : "Maman, ils viennent de la Loma"". C'est ainsi que naquirent les paroles et le titre de la mélodie que Miguel Matamoros était en train de composer[2].

Au-delà de son côté bon enfant, cette anecdote est révélatrice de l'idiosyncrasie si particulière de Santiaguo de Cuba, ville où la création musicale semble - encore aujourd'hui - littéralement surgir de chaque maison, de chaque coin de rue, de chaque bistrot, comme une source directement jaillie de l'âme populaire. Pour quiconque connait et aime cette ville, il n'y a absolument rien d'étonnant à ce qu'une petite fille, une voisine en bigoudis, le boulanger du coin ou le conducteur d'une carriole soient un jour directement associés, d'une manière ou d'une autre, à la naissance d'une œuvre musicale, du fait de la mystérieuse et fascinante empathie existant entre les artistes de cette ville et ses habitants.

Read More »

Son al Son

ImagePour consulter une traduction de cette chanson, cliquez sur le lien suivant : sonalson.

Ce Son, écrit dans les années 1950 par César Portillo de La Luz, est à la fois un hymne à l'authentique musique populaire cubaine et une dénonciation de ses déformations commerciales.

Il ne faut cependant pas y voir un texte aux tonalités passéistes. Son auteur, en effet, fut également l'un des plus grands rénovateurs de la musique cubaine : au cours des années 1940 et 1950, il fut à l'origine d'un nouveau style, appelé "feeling", qui rénova la Trova traditionnelle par l'invention de formes plus libres, l'enrichissement des rythmes et des harmonies, et l'incorporation d'influences venus du jazz et de la musique nord américaines.

Read More »

Solo tu y yo

ImageL'oeuvre

Cette chanson fut composée dans les années 1960, sur un rythme de Bolero-feeling, par Giraldo Piloto (père) et Alberto Vera. Omara Portuondo en fit un grand succès en 1966.

C'est en hommage à son père et à cette grande chanteuse que Giraldo Piroto (fils) a repris ce thème en 2008, avec un rythme plus proche de la Timba, mais toujours avec la voix d'Omara, dans l'album éponyme Solo tu y yo de son groupe Klimax.

Fabrice Hatem


Read More »

Siboney

Image Pour lire une traduction de ce texte, cliquez sur le lien suivant : Siboney.

Siboney (titre original : "Canto Siboney"), écrite en 1927, est l'une des chansons les plus connues du célèbre pianiste et compositeur cubain Ernesto Lecuona. Initialement intégrée dans la zarzuela (petit opéra comique de style espagnol) La Tierra de Venus, elle a très rapidement connu un succès autonome, grâce notamment aux interprétations de Rita Montanier, Margarita Cueto et de l'orchestre Victor, dans des styles très variés allant du boléro au fox-trot (voir lien, pages 129 et 130).

Elle a été depuis reprise au répertoire d'un grand nombre de chanteurs de musique populaire, comme Esther Borja, Xiomara Alfaro, Liberta Lamarque, Maria America Samudio, Antonio Machin, Nana Mouskouri ou, plus récemment, Connie Francis. Elle a également été interprétée par de plusieurs chanteurs lyriques, comme José Carreras, Placido Domingo et Alfredo Kraus. Parmi les versions instrumentales, on peut citer, entre autres, celle, très jazzy, enregistrée par Xavier Cugat dans les années 1940 et, celle, beaucoup plus récente, de Ruben Gonzalez en (quasi-) solo de piano.

Read More »

Si no te quieres tu

ImageL'oeuvre

Si no te quieres tu
est une chanson de timba écrite par Jorge Diaz sur une musique de Roberto Carlos Rodriguez.

Elle a été enregistrée par le groupe Los van van dans l'album Arrasando en 2009, avec la voix de Mayito.

Fabrice Hatem

Read More »

Si me quieres conocer

ImageL'œuvre

Cette Timba de Angel Bonne et Roelvis Reyes a été enregistrée avec la voix d'Armando « Mandy » Cantero dans l'album Tranquilo que yo controlo, publié en 2008 par l'orchestre Pupy y Los que Son Son.

Dans un texte d'un belle facture poétique qui contraste agréablement avec le style parfois relâché de certaines chansons de la Timba cubaine contemporaine, l'auteur exalte les racines populaires de sa musique, dont il se revendique l'héritier tout en critiquant les dérives du « star-system ».

Par son accent de sincèrité, par le pouvoir d'évocation de ses paroles et par le talent de ses interprètes, cette chanson est porteuse d'une forte charge émotionnelle. J'ai été particulièrement sensible à la douceur des refrains interprétés par le chœur, qui tranche avec la coloration beaucoup plus tonique, voire parfois un peu agressive, qui leur est habituellement donnée dans le reste du répertoire de la timba.

Fabrice Hatem

Read More »