meta name="yandex-verification" content="0292335b6d29932d" />

Paroles commentées

Yo Soy el Punto Cubano

ImagePour consulter une traduction de cette chanson, cliquez sur le lien suivant : yosoy.

Ecrite en 1947 par Celinia González et Reutilio Dominguez, cette chanson utilise les structures du punto cubain traditionnel : successions de strophes composées de vers de huit ou dix syllabes, accompagnement de guitare.

Comme beaucoup d'autres oeuvre du répertoire de Celinia González[1], elle exalte l'une des composantes du patrimoine culturel cubain - ici, le punto - et, à travers celui-ci, l'histoire toute entière du pays.

La simplicité de ses paroles et de sa musique, l'interprétation énergique de la chanteuse, son style populaire teinté d'un patriotisme sans complexe, expliquent sans doute le succès immédiat rencontrée par cette chanson dès sa création.

Read More »

Mi libertad

Mi Libertad

Ecrit en 1992par Pedro Azael et Eduardo Lali Carrizo pour Frankie Ruiz, Mi Libertad est un texte largement autobiographique. En effet, Frankie Ruiz fut incarcéré à plusieurs reprises à la fin des années 1980 et au début des années 1990 pour possession de drogue et actes de violence. Il exprime dans ce texte magnifique ses souffrances de prisonnier et l'espoir d'une prochaine libération.

Mi Libertad fut publiée en 1992 dans l'album éponyme, qui rencontra un immense succès auprès du public. Malheureusement, l'artiste, malgré les bonnes résolutions qu'il exprime dans cette  chanson, retomba au cours des années 1990 dans la drogue et l'alcoolisme. Il décéda en Août 1998, un mois après un dernier grand concert au Madison Square Garden de New York.

Fabrice Hatem

Read More »

Contrapunto Musical

Contrapunto musical

Composée par Luis Spice Santiago et Tere Santiago, cette Salsa fut enregistrée en 2000 par Celia Cruz dans l'Album Siempre viviré.

Elle se présente comme une amusante affirmation de l'unité des rythmes musicaux Caraïbes, au delà leur apparente diversité et de leur évolution au cours du temps.

Ce point de vue est d'ailleurs illustré par la structure musicale de la chanson elle-même, qui commence comme une guaracha et se termine comme un son. Elle justifie ainsi son titre de « Contrepoint musical », tout en nous montrant par la pratique que la Salsa qu'est une « sauce », un « mélange » de différents rythmes tropicaux un peu modernisés. Et en permettant aussi à Celia Cruz de revendiquer une fois de plus son enracinement dans la tradition musicale populaire des Caraïbes.

Les critiques ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, puisque c'est dans la catégorie "Meilleur album tropical traditionnel" que l'album Siempre Viviré a obtenu en 2001 le Latin Grammy Award.

Fabrice Hatem

Read More »

Como Fue

Cómo fue

Ecrit en 1953 par Ernesto Duarte Brito, ce beau boléro romantique tint une place éminente dans le répertoire de Beny Moré et de son grand orchestre. Il ensuite été repris par de très nombreux interprètes, dont Chucho Valdés, Ibrahim Ferrer et José Feliciano.

Read More »

Clandestino

ImageL'oeuvre

La chanson Clandestino, écrite et composée par Manu Chao, ancien chanteur du groupe de rock alternatif Mano Negra, a été publié en 1998 dans l'album éponyme. Celui-ci a connu un énorme succès. Consacré « Meilleur album de musique de monde et/ou traditionnelle" par les Victoires de la musique en 1999, il a été vendu a trois millions d'exemplaires. Il a été depuis repris par de nombreux autres artistes (voir liste dans l'article wiki consacré à Manu Chao)

J'ai un peu hésité avant de joindre cette chanson très émouvante à mon florilège de la musique cubaine et de Salsa. D'abord parce que ce n'est pas une Salsa. Ensuite, parce qu'il peut paraître un peu ridicule de traduire en français une chanson écrite en espagnol par un compatriote qui parle parfaitement notre langue. J'ai cependant, décidé finalement de le faire pour trois raisons principales.

D'abord parce que, bien que son auteur soit français et né à Paris, ses origines hispano-cubaines se reflètent clairement dans les sonorités et les rythmes de Clandestino, qui semblent nous venir tout droit des Caraïbes ou d'Amérique centrale. Ensuite, parce que les belles paroles de cette chanson abordent des thématiques très proches de celles des Salsas dites « engagées » de Willlie Colón, Rubén Blades ou Joe Arroyo : misère, injustice, exploitation, immigration clandestine... Enfin, parce l'expérience montre qu'il est tout à fait possible de faire quelques pas de Son ou de Salsa sur ce morceau - même s'il n'est visiblement pas fait pour cela.

 Fabrice Hatem

Read More »

Chica Plastica

ImageL'œuvre

Cette Salsa composée par Willie Colón sur un texte de Rubén Blades fut enregistrée en 1978 dans leur célèbre album Siembra. Celui-ci, outre sa qualité musicale exceptionnelle, ouvre également la voie à ce que l'on a depuis appelé la « salsa consciente » ou la « salsa engagée », dont les textes sont porteurs d'une vision critique sur les sociétés latino-américaines : injustice, oppression, misère, violences, fléaux sociaux comme la drogue ou l'alcool, sont ainsi dénoncés sur des rythmes toniques et des musiques propices à la danse.

Dans Chica Plastica, c'est l'aliénation culturelle vis-à-vis du modèle de société et de consommation Nord-américain qui est ainsi pointée du doigt. Le texte se conclut par un vibrant appel à l'unité latino-américaine et à un retour à de saines valeurs morales, telles que le travail, la famille, la solidarité de quartier, le patriotisme pan-latino, etc.

J'avoue n'être pas très convaincu, ni par les analyses psycho-sociologiques de café du commerce de la première partie, ni par les conclusions politiques aux accents quelque peu populistes et xénophobes de la seconde. Mais enfin, la musique est magnifique et entraînante. Concentrons-nous donc sur le plaisir de la danse et en évitant les polémiques.

Fabrice Hatem

Read More »

E-anthologie de la Salsa et de la chanson populaire cubaine : une introduction commentée

ImagePOURQUOI CETTE ANTHOLOGIE ?

Les danseurs français de Salsa sont en grande partie non hispanophones. Ils ne comprennent donc pas les paroles des chansons sur lesquelles ils font évoluer leur corps. Il m'a semblé nécessaire de remédier à cet état des choses, pour au moins trois raisons :

- Parce que la compréhension des paroles peut fournir au danseur, en complément de la musique elle-même, des indications précieuses pour orienter son interprétation instantanée.

- Parce que comprendre les paroles de Salsa, c'est aussi s'imprégner de l'atmosphère humaine et culturelle dans laquelle s'est développé ce style musical. Ceci peut aider à produire une danse respectant mieux l'authenticité de cet univers.

- Enfin pour satisfaire une curiosité intellectuelle : comment peut-on prétendre s'intéresser à une culture, quelle qu'elle soit, sans chercher à comprendre ce qu'elle nous dit ni comment elle le dit ?

C'est pourquoi j'ai eu l'idée de réaliser cette petite anthologie de la musique populaire cubaine et de la Salsa, qui a pour ambition de proposer au néophyte quelques clés d'entrée dans ce corpus culturel, sous la forme de 150 chansons traduites et commentées parmi les plus représentatives.

Read More »

Marcando la distancia

ImageL'œuvre

Ecrite par Manolito Simonet, cette salsa-timba a été enregistré en 1998 par l'orchestre Manolito Simonet y su trabuco dans l'album Marcando la distancia avec la voix de Sixto Llorente « El Indio ».

Son thème - le nouveau compagnon d'une femme éconduit sans ménagement son prédécesseur qui vient lui chercher querelle - rappelle celui de la chanson Controlate, interprétée, entre autres, par l'orchestre Adalberto Alvarez y su Son.

Fabrice Hatem


Read More »

¿ Y tú qué has hecho ?

ImagePour consulter une traduction de cette chanson, cliquez sur le lien suivant : ytu.

Ce boléro fut écrit dans les années 1920 Par Eusebio Delfin. Celui-ci fut l'un des précurseurs du mouvement de rénovation de la trova cubaine traditionnelle qui conduira dans les années 1940 et 1950 à l'épanouissement du style dit "feeling" : formes des œuvres plus libre constructions harmoniques plus élaborées, jeux rythmiques, incorporation d'éléments stylistiques empruntés au jazz et plus généralement à la musique nord américaine.

Read More »

Yo viviré

ImageL'œuvre

Yo viviré est l'adaptation « Salsa » par Oscar Gomez de I will Survive, un thème très connu de variétés « disco » américaines écrit et composé en 1978 par Dino Fekaris et Frederick J. Perren pour Gloria Gaynor. Enregistré en 2001 dans l'album Siempre viviré par Celia Cruz, il est devenu l'un des « hits » les plus célèbres de la chanteuse latino.

Outre le changement de style musical, Yo Viviré se distigue de I will survivre par la thématique de ses paroles. La chanson de Gloria Gaynor campe en effet le personnage d'une femme abandonnée, mais bien décidée à surmonter la douleur provoquée par la trahison de son amant. Yo viviré exprime la nostalgie de Celia Cruz pour son île natale, son amour pour la musique cubaine, et son désir de vivre pour continuer à la chanter. Dans une très belle métaphore, la chanson suggère également que cet amour, exprimé la magnifique voix de la chanteuse, restera vivant même après la disparition de celle-ci.

Cette promesse prend une résonance particulière quand on pense que Yo viviré futr enregistrée par Celia Cruz deux ans seulement avant sa mort en 2003. Quelques mois avant son décès, au cours d'une très émouvante soirée, 20 chanteurs latinos parmi plus connus lui rendirent d'ailleurs hommage en interprétant en sa présence Yo Viviré.

Fabrice Hatem

Read More »