meta name="yandex-verification" content="0292335b6d29932d" />

Recent Posts

Vecina, préstame el cubo

Image L'œuvre

Vecina Préstame El Cubo est un Son Montuno composé par Arsenio Rodríguez, qui en fut également le premier interprète avec son célèbre Conjunto. La fraîcheur populaire et coquine des paroles ferait presque oublier la virtuosité technique des interprètes.

Cette œuvre apparaît en effet, à l'instar de beaucoup d'autres Sones, comme une petite scène comique, tirée d'une chronique de la vie quotidienne dans les quartiers populaires de Santiago de Cuba ou de Centro Habana, avec ses discussions et ses petites disputes entre voisins, l'inévitable intervention des badauds, etc.

Sa subtilité particulière tient au fait que c'est ici la structure même du Son Montuno - le dialogue entre le soliste improvisateur et le chœur répétant de manière obsédante son petit refrain, tandis que la partie instrumentale monte progressivement vers un climax - qui est utilisée au service de la théâtralisation. Il est clair en effet que l'insistance intrusive du voisin (exprimé par le refrain), alors même que le personnage féminin a d'emblée exprimé son refus de prêter son seau, provoque chez elle une exaspération progressive. Celle-ci se traduit par de savoureuses improvisations utilisant toute les nuances du « non », depuis le refus poli jusqu'à l'expression d'une colère ouverte, tandis que la montée en puissance de l'orchestre souligne son agacement croissant.

Read More »

Vamonos pa’l monte

ImagePour lire une traduction de ce texte, cliquez sur le lien suivant : Vamonos.

Composée et enregistré à New York en 1971 par Eddie Palmieri dans l'album éponyme, Vamonos pal'monte constitue un chaînon important dans l'évolution qui conduisit à l'invention du style Salsa à partir d'une réinterprétation des musiques populaires des Caraïbes.

Le texte fait par exemple constamment référence à ce fond culturel, comme en témoigne l'utilisation des termes "guarachar", "vacilón", ou encore "punto". Quant à la musique, elle est calée sur la base rythmique traditionnelle du Son et de la Guajira.

Mais l'instrumentation est rénovée par rapport aux orchestres traditionnels, à travers notamment l'incorporation du piano et de l'orgue électriques, ainsi que par l'amplification de la section des cuivres (saxophones). Quant la structure même de l'œuvre, largement articulée sur un dialogue entre les deux claviers - piano et orgue - interprétés respectivement par Eddie Palmeri et son frère Charlie, elle présente un caractère profondément original.

Par cette dualité - invention de formes nouvelles, mais inspiration ancrée dans la tradition musicale - l'inspiration de Vamonos pa'l Monte apparaît très proche de celle d'un autre thème composé à la même époque par Johnny Pacheco : La esencia del guaguancó.

Read More »

Una mulata en La Habana

ImageL'oeuvre

Cette chanson, que je classerai par simplicité dans la catégorie « Timba », mais qui est en fait un Son Montuno modernisé, a été composée par Adalberto Alvarez. Elle a été enregistrée en 1999 par l'orchestre Adalberto Alvarez y su Son, avec la voix de Aramis Galindo, dans l'album Jugando Con Candela.

Le texte décrit de manière cocasse un phénomène bien connu : les relations amoureuses qui s'établissent souvent entre cubains et touristes de passage, et qui débouchent fréquemment ensuite sur un mariage. Loin d'afficher une attitude de réprobation morale, Adalberto Alvarez opte ici pour l'humour bienveillant. Plus encore, il nous incite à venir à Cuba pour y chercher notre mulâtresse. Présenté de cette manière très simple et très naturelle, c'est en effet très tentant pour célibataire... Mais gare aussi aux Abusadoras sans scrupules (titre d'une autre chanson du même orchestre) !!!

Fabrice Hatem

Read More »